Albatros et Cie s'éclatent au MEDOC

par X Men  -  9 Septembre 2013, 19:28  -  #Compte rendu courses


Ayant beaucoup apprécié cette course il y a deux ans, notre Albatros a rejoint ses amis bretons et endossė l'étendard Gwenn-ha-du... ainsi qu'une une jolie coiffe bigoudenne concue spécialement pour l'occasion. 

 
Pas rancunnier d'avoir échoué dans la conquette de "toute la Bretagne", César est toujours aussi impérial !

DSC00815 DSC00818



Le spectacle commence dès le départ sur les quais de Pauillac avec une farandole de couleurs et des déguisements insolites. Plus de 50 nations représentées parmi les coureurs.

DSC00820

 DSC00822

DSC00826

Sitôt Pauillac traversė, la marée humaine s'avance parmi les vignes sous un ciel couvert. Cette température est cependant parfaite pour courir.

DSC00828

Certains font le marathon avec d'étranges véhicules.

DSC00821

 DSC00832

C'est la fête dans tous les châteaux : on y déguste de très bons vins et on écoute de la musique.

DSC00833

 DSC00838

Comme d'habitude au Château Branaire Ducru (joli château ci-dessous), la châtelaine salue aimablement les marathoniens.

DSC00840

Au Château Lafitte Rotschild, outre la pause œnologique, c'est bien sûr la photo devant plusieurs vieilles voitures.

DSC00845

Au château Le Crock, un guitariste déchaîné met le feu parmi les coureurs. César est en grande forme ! Le photogaphe aussi...

DSC00846

Bref, notre Albatros et César se sont cru un moment au paradis tellement tout était exceptionnel : des vins fabuleux, de la bonne musique, tout le monde s'amuse et la fête est partout.

 

Dėguster du Beychevelle 2004 et du Lafite Rotschild 2010, excusez du peu, M'sieur Dame !

 

Nos deux compères ont fait honneur à tous les vins proposés et ils ont dansé et chanté devant chaque orchestre et chaque sono. Et avec de belles rigolades à chaque fois...

 

Si bien....qu'au 30eme kilomètres, ils étaient parmi les derniers coureurs. La voiture balai des 6h30 maximum avait disparu déjà depuis longtemps ! Ils ont du la rattraper cette maudite voiture en courant bien vite. Ils ont ensuite souvent flirté sur la dernière partie du parcours devant ou derrière cette fameuse voiture.

 

Cette dernière avait une allure lente et régulière à l'inverse des deux compères qui couraient à 11 ou 12 à l'heure entre chaque château pour s'arrêter et prendre le temps de savourer les vins, musiques et autres plats proposés : les huîtres accompagné du vin blanc de Graves étaient extras ! 

Arrivée de l'Albatros tout sourire sur le tapis rouge avec une de ses filles.

Les autres bigoudennes sont arivées 1/4 h à 1/2 h plus tôt : tout lemonde s'est retrouvé au stand d'arrivée un peu fatigué mais heureux et avec des images plein la tête.  

 

Peu importe le temps de la course (6h37, en battant au passage le record établi par l'équipe XMen en 2008, 5h38 !), l'Albatros a vécu un moment d'exception et de bonheur.

 

2014 marquera le 30e anniversaire du marathon du Médoc et s'annonce comme très grand cru :


n'est-ce pas une idée pour la tribu xmen ?

LAPIN 12/09/2013 21:46


ah oui ca on sent bien que c'est leur truc aux Jean jacques et à l'albatros ...ce sont ces personnes là qui font l'âme et le charme de cette course !!! effectivement cela vaudrait le coup d'y
revenir en bandes xmen et de savourer entre autres les bonnes ripailles du dernier ravito avant l'arrivée...BRAVO POUR LA PERF .. 06H38 perfusés au MEDOC ....

Chaton 11/09/2013 23:04


Admiratif, 6h38 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cabri 11/09/2013 22:39


Le medoc reste le référence pour mélanger course et fête. Le concept convient plutôt bien à Albatros et Jean-Jacques qui en ont profité au maximum ...


Les organisateurs sont obligés de fixer des barrières horaires sévères pour garder un équilibre entre perf sportive et perf alcoolique !