Millau, son soleil et ses 100km

par X Men  -  29 Septembre 2014, 19:39  -  #Compte rendu courses

Samedi 27 septembre 2014

Que dire de Millau, 43ème édition de la doyenne des courses du genre en France ?

Que de milliers de km parcourus par les participants depuis la première édition en 1972, avec ... 71 coureurs qui s'élançaient dans un anonymat quasi     total.

Que dire, donc ?

Quelle est la plus réputée, la plus courue, la plus redoutée, la plus adorée par cette grande famille des Cent Bornards.

Qu'un Deux-Sevrien l'a remportée brillament (Bernard GAUDIN en moins de 7h00 en 1981 !).

Ca pourrait être très long, mais il va falloir faire court, car l'actualité XMen s'affole avec bientôt le Marathon de Lisbonne (5 octobre). Voici donc, en quelques mots et photos un condensé de ce que fût cette première expérience du 100km mythique.

0 Départ

Poulet, Lapin et Chaton ont sans doute succombé à l'appel de la légende... toujours est-il qu'ils se sont présentés à la salle des fêtes pour récupérer leur dossard et valider ainsi leur participation à celle qui restera sans doute en bonne place dans la liste des courses marquantes de leur courte expérience de coureur à pied.

Qu'a donc de plus cette course qu'un trail de même distance et de dénivelé encore plus important ?

La première chose qui frappe, c'est son profil. Le marathon depuis Millau en passant par Peyrelleau propose déjà quelques beaux raidillons. Mais ce n'est rien comparé au profil de la seconde partie Millau-Saint Affrique-Millau. C'est sans doute là que se cumulent la majorité des 1000mD+ et c'est pour cette partie là qu'il faut garder des forces.

Puis vient son ambiance particulière, palpable dès le départ !

05 légende

Point de défilé de mode des derniers équipements hy-tech, plutôt une rétrospective des maillots, shorts, chaussettes, chaussures ayant fait le "top" des ventes de ce qu'on appelait pas encore les équipementiers dans les années 70/80...

Le tee-shirt coton, le short ajusté, la basket classique... équipent le fidèle, celui qui cumule 10, 20, 30 Millau à son compteur. Parmi ceux-là, certains ont sans doute connu leur heure de gloire avec des temps canon comme on savait les faire à leur époque.

Ils sont toujours là, avec des objectifs en relation avec les années qui passent.

Chapeau !

 

Précédée de la fanfare, la procession de l'ensemble des participants qui démarre du Parc de la Victoire, puis traverse le centre ville avant de rejoindre la ligne de départ, est également un moment fort proposé par l'organisation. Gentillement désué, mais tellement attachant et authentique.

La course démarre enfin, avec, au creux de l'estomac de nombreux coureurs, une angoisse légitime : les quelques semaines de préparation seront-elles suffisantes pour espérer finir dans de bonnes conditions ?

 

Chaton part devant avec le meneur 10h00, Poulet et Lapin suivent de près.

0 départ2

 

 

10 Laurence

Après 7km, le peloton rejoint la masse impressionnante des centaines de vélos suiveurs.


Mme Chaton prend son rôle très au sérieux. Elle a raison, le suiveur est une pièce indispensable de la réussite des coureurs accompagnés.


Après une heure de course, Chaton est bien calé dans le sillon du meneur 10h, l'homme au tee-shirt noir, à droite, entre les deux casquettes blanches.

Mais, dite-moi, à gauche, ne serait-ce pas notre Poulet avec son sac ?

Hallucinant ! Le Poulet est en forme ! Après tout, il a bien dit que son objectif était de finir entre 10h00 et 15h00...

Histoire de bien profiter des paysages magnifiques de la vallée du Tarn sans être géné par la foule, il s'échappe, comptant plusieurs centaines de mètres d'avance sur le groupe 10h00... Sacré Poulet, "je reviendrais plus cool vers Millau" lance-t-il...

 

 

Le Poulet disparait au loin...


 


15 super Poulet

 


 

 

La 1ere boucle se termine par un retour au Parc de la Victoire, se poursuit par un passage sur la ligne d'arrivée dans la salle des fêtes avant de repartir vers St Affrique pour un aller-retour de 58km.

Pour les XMen, il est entre 14h00 et 14h30, la chaleur commence à atteindre son pic de la journée.

Et le Poulet  dans tout ça ? Il a fini son marathon plus cool, comme il l'avait annoncé... En tout cas, il l'a fini, lui, contrairement au meneur d'allure 10h00 qui a du mettre le clignotant vers le 30ème km... 

Pour faire court, on passe sur la suite, la sortie de Millau, la montée vers le viaduc en plein cagnard, la descente, le faux plat montant interminable qui mène à St Rome, le village qui annonce la cote terrible vers le col de Tiergues, la chaleur, la recherche de passages ombragés, les petits moments de découragement quand les forces abandonnent provisoirement, le retour de la fraîcheur en soirée (enfin), les supporters qui décriptent les dossards pour encourager les coureurs par leur prénom, les bénévoles toujours aussi sympa....

72 Chaton

Chaton à St Affrique, la descente a été longue et cassante, mais dans la tête, c'est déjà la longue cote à venir du retour vers Tiergues qui a pris place.

82 Lapin Thom

Lapin et son suiveur de frère, Thomas. A ce moment là, au 82ème km,  Tiergues aller et retour est déjà passé, c'est le soulagement.

60 Poulet

Le Poulet arrive à St Rome. Il n'a pas encore vu St Affrique, mais comme à son habitude il reste d'un zen déconcertant.

82 Biquet

Biquet a pris la suite de Mme Chaton à partir de Millau. Dans un rôle inédit pour lui, il a été plus que parfait.

 

Au final, Chaton passera la ligne en 10h05 et 70ème position.

100 Chaton

 

Lapin le suivra de près en 10h53 et 153ème position

100 Lapin

 

C'est fini pour Biquet, Chaton, Lapin et ThomLapin. Les visages sont un peu marqués, on vous l'accorde...

 101 Coureurs et suiveurs

 

Un passage chez les podo/kinés va permettre de retrouver la forme assez rapidement.

102 Chaton 102 Lapin


Quant au Poulet, il arrivera en 14h13 et 787ème position, avec le sourire, accueilli par Biquet qui l'aura accompagné sur les derniers km.

08 départ

Sacré Poulet !

 

1232 coureurs termineront la course sur les 1500 environ qui étaient au départ. Le premier en 7h32... le dernier en plus de 23h00. 

C'est aussi ça Millau, un melting pot d'élites de la course de grand fond et de marcheurs (très bons marcheurs).

 

Le Fan-Club n'était pas très nombreux, mais il a été très présent tout au long de la journée. Un grand merci à PèreSénech, MèreSénech, à Biquet et à LaurChaton qui se sont relayés dans la voiture suiveuse.

72 Fan club

Un très grand merci également aux accompagnateurs en vélo, Thomas pour Lapin et Biquet/LaurChaton pour Chaton. Ils ont été les garants d'une alimentation et d'une hydratation régulière, ils ont su aussi distiller les bonnes paroles au bon moment... 

La reconnaissance de leur rôle essentiel n'a d'équivalent que l'admiration qu'on doit avoir pour ceux qui, comme Poulet, terminent en solo, en gérant eux-mêmes la logistique.

 

Ces trois là seront-ils à nouveau présents au départ du Parc de la Victoire, pour un second défi, comme tant d'autres avant eux ?

Trop tôt pour le dire...

 

albatros 07/10/2014 21:32


le commentaire est excellent/ Comme les perfs, ENOOORRME ! 


a+

Lapin 06/10/2014 21:11


Une fois de plus,  merci à vous toutes et tous amis xmens pour vos encouragements et vos félicitations.  Ce fut encore une bien belle aventure : émotions et  grande satisfaction au
rendez vous. Un grand merci à nos accompagnateurs : mme chaton et ses beaux parents. Et une première pour moi : le frangin lapinou à mes côtés...cela restera un grand souvenir pour nous 2 !

Caneton 04/10/2014 17:53


BRAVO à vous 3. Dans une course difficile avec bcp d'abandon les xmen montre aussi d'immenses qualités morales car tjs à l'arrivée. Lapin avait dès lundi soir prévu une sortie récup en nocturne
!!!

cabri 01/10/2014 22:47


Geant ... bravo pour votre courage et merci pour le reportage qui nous fait entrer dans cette course pas comme les autres

Steph BILL 01/10/2014 22:07


Un immense BRAVO à vous 3 et aux suiveurs. BEL EXPLOIT sous un soleil radieux, de beaux souvenirs pour vous. Sincères félicitations, bonne récupération.