Retour sur le Grand Raid - Part 1

par X Men  -  1 Décembre 2013, 20:30  -  #Compte rendu courses

 

endormi.jpgIl va être difficile de relater 17 jours en un seul article tant le séjour fut riche en événements, en émotions, en découvertes, en moments forts de convivialité et de partage sur une île grande comme la moitié des Deux-Sèvres et peuplée d'habitants sur lesquels le stress ne semble avoir aucune prise.

Déjà, la première phrase est INTERMINABLE !!!

INTERMINABLE est bien le mot qui pourrait le mieux résumer le séjour et plus particulièrement la course, les parcours de randonnée ou les trajets en voiture.

Mais attention, il faut l'interpréter sans son côté négatif, uniquement dans le sens où effectivement, à la Réunion, rien ne semble avoir une fin. Le temps s'installe et déroule son film à la vitesse d'un endormi ensuqué !

Dès notre installation dans notre premier hébergement, à Etang-Salé, chez Harry et Albertine, nous avons su que notre affaire était bien engagée...

Quel accueil de la part des propriétaires !

010 Maison

Le premier contact avec le rhum arrangé façon Harry aurait pu faire des dégâts à l'avant-veille de la course... mais l'instinct de survie des X-Men les tira d'affaire avant qu'il ne soit trop tard... Ouf.

010-Apero-Harry.JPG

Qu'on ne se méprenne pas, Cabri et Chaton ne sont pas les seuls à tourner au rhum... les deux verres pleins du 1er plan ont aussi des propriétaires... seulement voilà, ceux-là n'assument pas leur addiction.

Ballade à St Pierre, dégustation de Dodo (pour ne pas risquer un sevrage trop rapide), dégustation des beignets banane de Mima Danie (celle-ci, il faudra qu'on vous la présente), piscine, plage et baignade à Etang-Salé les Bains : il y a des programmes d'avant course bien pires...

015 Dodo 020 Ballade St Pierre
023 bégnet banane 017 plage
025 Plage Etang Salé 028 Piscine Harry


A
près ces 2 jours de repos relatif, il était temps de rejoindre le stade de la Redoute, à St Denis, pour retirer les dossards
. Il ne faudrait pas oublier qu'on est là pour courir, messieurs !

Vers 18h00, la cohue de la journée a laissé place à une ambiance détendue.

2110-groupe-dossard.JPG

Chaque coureur reçoit des organisateurs ce morceau de papier plastifié que tous espèrent pouvoir rapporter au même endroit le plus rapidement possible.

 2115 groupe redoute

A ce moment là, Cagou se demande sûrement si les Zoreilles sont suffisament bien préparés pour revenir sur leur deux jambes sur la piste cendrée du stade...

De retour à Etang-Salé, à un peu plus de 24h du départ, le Fan-Club se pose de sérieuses questions !

Qu'arrive-t-il aux XMen ?

Un coup de fil à Robert Chicaud les a vite rassurées : "c'est normal, c'est l'effet Grand Raid !"

1310-delire.JPG

1315-delire.JPG

Puisqu'on est dans le délire, un petit tour du coté des partenaires de l'événement s'impose !!!

1320-delire.JPG

Et oui, le saucisson GAUL est partenaire officiel du Grand RAID... Heuuu, il fallait l'inventer...

Retour aux choses sérieuses dès le lendemain. La journée est consacrée à la préparation des sacs d'assistance et des équipements de course, avec une bonne place laissée à la sièste. 

La tension monte encore d'un cran...

Seulement 15mn séparent Etang-Salé de la Ravine Blanche à St Pierre, cela permet d'aborder les dernières heures plus sereinement.

Le dernier repas est pris vers 18h00, ce qui laisse largement le temps de se mettre en route pour l'ouverture du parc de départ à 20h00. Pas question d'être en retard et tant qu'à attendre, autant être sur place.

 2510-repas.JPG

A l'entrée dans le parc avant l'enregistrement, le dépôt des sacs d'assistance et la vérification des équipements obligatoires, nous quittons le cercle des gens normaux... Snif, adieu Fan-club...

015-entree-parc.JPG

Vous remarquerez que, contrairement à ses camarades, Chaton a commencé ses cycles de micro-siestes...

Après l'enregistrement et les contrôles, il faut bien passer le temps, un jeu de tarot sera notre alibi anti-stress. D'ailleurs, cela nous vaudra un passage en direct sur la chaîne de télévision Réunion 1ère et une interview en live sur la radio du même nom.

3120 Partie de tarots

Il n'y a pas à dire, les journalistes flairent sans se tromper les vedettes malgré l'uniformité des tenues obligatoires que tous devront porter sur les premiers kilomètres.

Pour sentir l'ambiance du parc de départ, un petit tour sur Réunion 1ère vaut mieux qu'un long récit (départ de la course à partir de 2h53' sur la 2ème vidéo). Pour voir la partie de cartes qui deviendra presque aussi célèbre que celle de Marius, il faudra s'armer de patience et défiler une bonne partie des trois heures de direct de l'émission consacrée au départ... (perso, je ne l'ai pas retrouvée).

logo.png

A suivre, on trouve plusieurs reportages, notamment celui dont le sujet porte sur les coureurs de fin de classement, ceux pour qui terminer est un véritable exploit personnel incommensurable !

La première vidéo revient sur le direct réalisé avant et après l'arrivée du vainqueur, François d'HAENE (1h53' de la vidéo). Sur cette vidéo, entre 1h35' et 1h40', la course est filmée de l'intérieur par un journaliste de France 2 engagée sur la Diagonale : à voir, la haie formée par les habitants de Domaine Vidot, puis le passage technique vers Notre Dame de la Paix, etc...

 

Revenons à nos Fous du 79.

A 22h55, ils sont prêts !

 31030 juste avant départ

Prêts à prendre le départ, prêts à traverser St Pierre dans une ambiance qu'il est difficile d'imaginer à ce moment-là, prêts à se lancer vers Piton Textor et ses 35km de montée...

A 23h00, c'est parti !

Les 2000 fous sont lancés sur le front de mer de St Pierre. Coté XMen, ça part sur un bon rythme tant que c'est plat et roulant car il paraît que ça ne va pas durer...

Le Grand Raid a perdu sa montée mythique vers le volcan, mais en contre-partie, il a gagné une reconnaissance incroyable des habitants de St Pierre qui ont réservé une véritable haie d'honneur au peloton des raideurs pendant 6km.

Comment ne pas forcer l'allure dans cette ambiance ?

Le Fan-club est là aussi, fidèle au poste pour un dernier petit coucou avant d'attaquer les choses sérieuses.

On y reviendra sur le Fan-Club. Son soutien en direct tout au long de la course est précieux. Pour elles aussi le Grand Raid a été une véritable épreuve. Peu (ou pas !) de sommeil afin de pouvoir être présent aux rendez-vous annoncés, communication vers la métropole pour informer en direct famille et amis, attentes INTERMINABLES... Quel programme !

31040 Fan Club

A la sortie de St Pierre, c'est immédiatement les champs de canne qui rythme la montée. Rien de particulier à ce moment. L'avant goût des difficultés viendra un peu plus tard dans la montée vers Notre Dame de la Paix, son passage étroit et technique, source de bouchon pour les 2/3 des participants.

L'essentiel, à ce moment, est de ne pas trop s'éparpiller, de bien se concentrer sur son allure, pas trop élevée, en mettant de côté l'euphorie du départ.

Et ça, ce n'est pas facile quand arrive la traversée de Domaine Vidot. Les habitants sont massés sur la route et laissent passer les coureurs en file indienne dans une ambiance délirante ! Incroyable !

Vient ensuite le plateau, entre le volcan et le Piton des Neiges éclairé par le lever de soleil, juste avant de rejoindre Piton Textor, fin de la nuit et de cette partie de près de 37km de montée pour passer de 0 à plus de 2000m... Ouf !

33010-Piton-au-lever-soleil.JPG

Le ravito est vite avalé, il ne fait pas chaud, une légère couche de givre recouvre l'herbe. Un groupe de percussionistes semble "fatigué" mais joue à fond comme s'il venait juste de commencer.

La descente vers Mare à Boue est longue elle aussi. Elle permet de récupérer des efforts de la montée vers Textor.

Exceptionnellement, Mare à Boue est... sec. Habituellement, c'est pourtant le cauchemar des raideurs. Mais cette année est vraiment exceptionnelle, il n'a pratiquement pas plu depuis 4 mois à la Réunion.

4000 pieds s'en souviendront et seront éternellement reconnaissants.

Plus tard, à CILAOS, un échange avec un podo et un kiné qui le chambrait sur son manque d'activité cette année a confirmé le constat : "l'an passé, on enlevait les chaussettes des coureurs et souvent la peau venait avec...". Tout est dit.

La montée entre Mare à boue et le Kerveguen est longue, technique, forcément.

33020-Vue-depuis-montee-Kerveguen.JPG

 

A l'arrivée en haut du Kerveguen, la descente est directe vers CILAOS, qu'on aperçoit là, tout en bas.

33030-Cilaos-vue-du-Kerveguen.JPG

Cette descente est vertigineuse, entre-coupée d'escaliers à pic, d'échelles, de pentes glissantes qui ne voient jamais le soleil. Dans cette portion, comme dans beaucoup d'autres, la concentration doit être maximale malgré la fatigue.

Vendredi début d'après-midi.

A CILAOS, il fait beau, il fait chaud et surtout... le Fan-Club est là !

 33031 Fan club 1  33031-Fan-club-2.JPG
 33031 Fan club 4  33031 Fan club 3
33032 créole 1 33032 créole 2

Il est d'ailleurs en poste depuis près de 3 heures quand le premier arrive, enfin...

Chaton, puis Cabri, puis Lapin et Biquet sont accueillis par leurs supportrices en délire !

Qu'est-ce-que ça fait du bien de voir le fan-club et d'entendre quelques infos sur les encouragements reçus de la métropole (merci les copain, merci la famille, merci les collègues...).

Un supporter inattendu est là également. Les Niortais reconnaîtront l'homme au tee-shirt à manches vertes, il s'agit de JCLouis qui prendra le départ du Bourbon le lendemain matin.

 

33050 Chaton Cilaos 33055 Cabri Cilaos
33060 Biquet Cilaos 33065 Lapin CIlaos
 33052 Chaton Cilaos 33051 Biquet Lapin Cilaos          
33070 Biquet pause cilaos 33070 Lapin pause cilaos
33070 Fan Club cilaos 33070 Lapin sieste cilaos
33070 Lapin Biquet cilaos  
33056 Cabri Cilaos

Nous sommes déjà à la mi-journée du vendredi et 65km sont parcourus, seulement...

Une petite sieste pour Lapin... Un tour chez le Kiné pour Biquet, une douche pour Cabri, un tour chez le podo pour Chaton. Après ça, tout le monde est remis à neuf et prêt pour les 100km restant.


La suite, c'est le Taïbit et ses 900m de D+. On l'aperçoit depuis Cilaos, là-haut, dans le creux dessiné sur la crête à coté des trois Salazes.

33040 Cilaos vue col des boeufs

 

Vendredi, début de soirée.

Au Taïbit, on bascule dans Mafate. Encore une sacrée ascension pour le mériter !

Mafate, c'est le filtre de la course ! Ca monte, ça descend, c'est technique et ça n'en finit pas.... Il faut absolument passer à travers les mailles sous peine de rester coincé au fond. Il n'y a pas d'autre moyen qu'une sortie à pied. Ou alors en hélico...

 

Il y fait quasiment nuit quand les XMen l'aborde. D'où la réflexion qu'aurait faite Chaton en sortant du Cirque : "On y voit rien, on serait dans la forêt de l'Hermitain la nuit, ce serait pareil !". Lucidité, lucidité revient, il y a urgence !!

Le poste de ravitaillement de Marlat offre la possibilité de faire un petit somme... sur une bache 3*.

La nuit tombe, il commence à faire froid, les nuages montent, le groupe électrogène est en pleine forme : difficile pour Chaton de sombrer dans un vrai sommeil dans ces conditions. Mieux vaut repartir dans la nuit avant d'être malade... Biquet, Cabri et Lapin passeront sans profiter du gîte.

33072-marlat.JPG

Il faudra justement la nuit complète aux XMen pour traverser le cirque, en faisant une petite incursion dans celui de Salazie pour finalement revenir à Mafate par le Sentier Scout.

Ce fameux Sentier Scout avec son passage en crête souvent filmé en hélico dans les reportages sur la course, celui qu'il vaut mieux passer de nuit si tu as un peu le vertige...

Pendant ce temps là, le Fan-Club aura pris un peu de repos à la "case". Un repos relatif, entrecoupé de SMS de passage, le sommeil léger...

33080 pause Fan Club

Pour sortir de Mafate et de la nuit, la montée du Maïdo, en passant par Grand Place et Roche Plate, n'est pas non plus une partie de plaisir (1400m D+).

33075 maïdo

Attaquer la montée du Maïdo de nuit et assister au lever du soleil sur la paroi, c'est quand même quelque chose qui ne laisse pas insensible, malgré la fatigue.

Il sera 7h00 au matin du 2ème jour quand Chaton pointera son nez au sommet, un peu plus tard, à la mi-journée les trois autres XMen atteindront le sommet à leur tour.

En haut du Maïdo, il suffit de se retourner pour avoir un panorama incroyable sur l'ensemble du cirque sous le soleil du matin ! Magnifique !

33077-mafate.JPG

Le ravito suivant est à plus d'un kilomètre du col. Là, on annonce un peu plus de 14km de descente vers Sans-Souci. A priori, c'est plutôt une bonne nouvelle. Oui, en théorie seulement puisqu'il faut en général plus de trois heures pour descendre les 1700m de dénivelé négatif !

3h, 14km de descente... c'est aussi ça le Grand Raid !

A Sans-Souci, le Fan-Club est là, à nouveau et c'est chouette !

Et ça fait même un sacré bout de temps qu'elles attendent... quelle patience...

33082-attente-Fan-Club3.jpg 33082 attente Fan Club2

Chaton est le premier à présenter sa casquette, un peu fatigué...

La montée du Maïdo, puis la lllllooooonnnnngue descente vers Sans-Souci ont laissé quelques traces...

33090 Arrivée Chaton 33091-Arrivee-Chaton.JPG

33093-Arrivee-Chaton.JPG

Puis c'est au tour de la triplette magique de se poser à Sans-Souci

33095 arrivée triplette

 

33096 Cabri

Cabri n'est pas au mieux depuis un moment déjà...

Comme d'hab, ces intestins ne suivent pas le rythme.

Par contre, les deux comiques se portent plutôt bien !

33096 biquet 33096 lapin

 

 33097 triplette  33099 doublette
 33100 Sans Souci Pour les coureurs, c'est l'occasion de se remettre à nouveau à neuf après 124km.

Changement de tenue, massage des pieds, deslestage de poids inutiles. "Tu es sûr que tu n'auras plus besoin de ta frontale ?" demande Fanny à celui qui faisait le vide dans son sac... "Oui, ça, il vaut mieux le garder encore un peu...". Encore une petite erreur d'appréciation qui aurait pu coûter cher... 


Cabri n'est pas au mieux, il écourte pourtant l'arrêt et repart seul en direction du stade de Halte-Là.

33100 Sans Souci Biquet

 

Lapin et Biquet prennent leur temps et repartent tout habillés de neuf, beaux comme des camions avec leur maillot XMen.

33098 doublette

Ils sont magnifiques les jumeaux !!!!

33101 doublette départ

 

Ce sera tout pour cette première partie.

Ce n'est pas fini, il reste encore 60km... Halte-Là, La Possession, Grande-Chaloupe, Colorado et... La Redoute... le GRAAL !!!!!

Bientôt la suite, avec en prime les impressions personnelles de chacun...


 

albatros 09/12/2013 22:49


très très beau.... bon mais la sélection me parait costaud pour l'année prochaine. Pas prêt pas prêt l'alabtros. TRop fort les 4 xmen. Enoooormeeee !


superbe reportage ! a+ les xmen

Ecureuil 06/12/2013 19:40


Ben alors, si vous faire le grand raid il faut se mettre à la photo !


Merci pour ces belles images, témoignage d'une véritable épreuve. J'avoue que ça fait envie, il falloir sérieusement y penser,


@+


 


 

Stéfy 06/12/2013 19:11


pour beaucoup d'entre vous, vous le savez, Biquet et moi avons parcouru ce périple ensemble! un des nombreux avantages pour moi fut d'avoir el guido en personne à mes côtés pour me dire : "tu
vois là bas c'est le maido, là bas c'est roche plate" etc. Mais cet avantage atteignit sa limite quand le biquet me dit : "arrêtes toi, je vais prendre taibit en photo !"....


 

hamster jovial 04/12/2013 19:51


Les images sont superbes, surtout celles d'avant course...je parle même pas de celle du sponsor! Vous êtes magnifiques. Pour la course, ça à l'air vraiment dur...certains visages ne trompent pas.
Les paysages sont superbes.


Bravo à vous 4 et au fan club.


Vivement la suite.

Poussin 04/12/2013 07:24


Superbe ! Les paysages font rêver !! Un truc de malade ... trop forts les gars ! (et le fan club aussi !)

poulet 03/12/2013 11:46


Merci pour le recit et les photos, attendu avec impatience


vivement la suite


et encore bravo à tous (coureurs et supportrices)

ptit taureau 02/12/2013 20:50


bravo les gars, je suis vraiment admiratif.... ptit taureau

GaylGrol 02/12/2013 20:45


Quel récit, ça fait rêver mais en même temps peur, on a l’impression que c’est l’enfer sur terre !!!


C’est là qu’on se rencontre que vous avez accompli quelque chose d’énorme et chapeau au fan club sans qui la course ne serait
sûrement pas possible.


 


Vivement la suite !!!